Ils s'engagent

5 innovations pour en finir avec les déchets

À l’occasion de la Paris Design Week qui s'est tenue du 8 au 16 septembre 2017 à La Cité de la Mode et du Design, Sytcom, opérateur de traitement des déchets, la région Ile de France et l'ADEME lancent la 6ème édition du concours Design Zéro Déchet qui aura pour thème cette année la gestion et la réduction des déchets dans l’espace public. Un concours ouvert à tous les étudiants en design et jeunes diplômés de moins de 2 ans. L'occasion de revenir sur 5 innovations marquantes des précédentes éditions de ce concours pour jeunes ecodesigners.

1. Construire son espace de travail

1er prix du concours 2017, Charles Saade, étudiant à LISAA (L’Institut Supérieurs des Arts Appliqués), a conçu une brique en feutre produite à partir de textiles recyclés. C’est en pensant aux yourtes mongoles dont l’intérieur est tapissé de feutre de laine de mouton que Charles a décidé de s’intéresser à ce matériau. Son idée est de l’utiliser pour isoler et insonoriser les espaces de co-working. Atout majeur, une “brique” permet de se débarasser de 3 kg de textiles usagés. En définitive, Charles a trouvé un moyen de jouer au lego au bureau.

 

Un bureau enveloppé d’un mur en textile recyclé © Charles Saade

Du concept à la réalité © Charles Saade

 

2. Composter au supermarché

Associer le compostage et le temple de la consommation moderne, c’est la bonne idée de Paul Arrial, Céline Gavignet et Gaia Lemmens. Les trois étudiants en design de Strate College ont en effet créé Master Compost, un bac à compost à l’usage des clients des supermarchés. Anodin ? Pas du tout ! Le supermarché incarne à merveille le gaspillage à grande échelle. Le concept va tout de même plus loin et propose aux supermarchés la mise en place d’une étiquette verte à apposer sur tous les produits compostables. Et XXIème siècle oblige, une application permet aux clients de gagner des points fidélité en fonction de la quantité de déchets compostés. Un concept intelligent, reste à voir si les grandes enseignes s’en emparent.

 

Prototype de Master Compost

 

3. S’habiller Slow

Un français génère chaque année près de 10 kilos de textiles usagés. Un chiffre conséquent qui a motivé le concept imaginé par Stevens Fredoc et Olivia Harnois de L’institut supérieur des arts appliqués. Eco Slow Buying est une application permettant de répertorier l’ensemble de sa garde robe. Un travail potentiellement fastidieux au regard de l’importance de votre fashion appétit mais qui vous permettra ensuite de ralentir votre frénésie de shopping. L’appli détecte en effet les doublons et intègre un système d’échange entre les utilisateurs. S’habiller slow, c’est aussi dépenser low.

 

L’application en images

 

4. Trouver chaussure à son pied

Si le projet voit le jour, il pourrait changer à jamais votre façon de vous chausser. Thomas Leclerc étudiant en BTS Design de Produit au Lycée François Mansart a conçu Miak une chaussure modulable et modifiable. L’idée : dissocier la semelle de la tige, la partie supérieure de la chaussure. Si la semelle est usée, il est possible de la changer tout en gardant la même tige. Inversement, si vous êtes lassé du motif de votre chaussure, il vous est possible d’en choisir un autre. Que demande le peuple ?

 

Le fonctionnement de Miak

 

5. Déclarez votre flamme à votre poubelle

C’est une idée d’une simplicité déconcertante et c’est justement pour ça qu’elle pourrait marcher. Dorian Janet et Léa Vétaux de LISAA ont réalisé Bio bague, un bac en caoutchouc qui s’insère sur les poubelles domestiques grâce à une bague ajustable. Quelle meilleure preuve d’amour pour votre poubelle et pour l’environnement que ce réceptacle qui vous permet de trier vos biodéchets avec une facilité déconcertante ? Une fois rempli, il vous suffit d’aller verser son contenu dans le bac à compost le plus proche de chez vous. Bio bague permettrait ainsi de sensibiliser pour une somme modique les familles au tri des biodéchets.

 

Bio Bague

Bio Bague

Pour aller plus loin