Les grands débats

Le silence, un luxe en voie de disparition ?

Quelle est la dernière fois où vous avez profité d’une once de silence ? Si la mémoire vous est vaine, c’est que, comme tout être humain, vous êtes soumis à des nuisances sonores du matin au soir dans l’environnement privé comme dans l’espace public. Ce capharnaüm, loin d’être anecdotique, n’est pas sans danger. Mais alors où se cache le silence ? Doit-on craindre la mort du silence dans un futur proche ?

(0)
(0)
Les grands débats

Quelle éthique pour les voitures autonomes?

Waymo, la filiale d’Alphabet, s'apprête à tester des voitures sans conducteur : le passage à l’ère des véhicules autonomes est désormais imminent. Et soulève des questionnements éthiques que les constructeurs automobiles ne doivent pas ignorer.

(0)
(0)
C'est là que ça se passe

Des hologrammes au musée

Le musée Eugène-Delacroix à Paris souhaiterait présenter prochainement un hologramme du triptyque de Saint-Sulpice. Ce projet pourrait marquer un tournant dans l’approche muséale de l’oeuvre d’art.

(0)
(0)
Les grands débats

La conquête spatiale humaine a-t-elle encore un sens ?

En novembre dernier, à la Cité Universitaire se tenait la 5ème édition du Forum du CNRS, deux jours de conférence sur le thème de “ Que reste-il à découvrir ?”. Un week-end pour aborder les grands défis scientifiques de notre temps. L’un d’entre eux : la quête de l’humanité pour s’affranchir de ses limites terrestres. Il y a moins de 50 ans, l’homme posait pour la première fois le pied sur la Lune. Depuis des astronautes sont régulièrement envoyés dans la station spatiale internationale mais restent cantonnés à quelques centaines de kilomètres de la Terre. De leur côté, les robots se sont déjà posés sur Mars et ont franchi les limites du système solaire. Avec l'atterrissage sur la Lune, l’humanité n’a-t-elle déjà pas atteint ses limites ? Et ne devrait-elle pas confier ces rêves de conquête aux robots, bien plus à même de repousser les limites de l’exploration spatiale ?

(0)
(0)
C'est là que ça se passe

Jusqu’où ira le biohacking ?

Régimes alimentaires restrictifs, jeûne prolongé ou impulsions électriques : les biohackers traitent leur organisme comme un système informatique, qu’il est possible d’optimiser pour devenir la meilleure version de soi-même.

(0)
(0)